Programme du congrès 2015 de l’ACSP

Association canadienne de science politique

ACCUEIL | CONNEXION | ENGLISH

2 au 4 juin 2015
Université d'Ottawa
Ottawa, Ontario

Prix

spacer


2015 JOHN MCMENEMY PRIZE / PRIX JOHN-MCMENEMY 2015


2015 DONALD SMILEY PRIZE / PRIX DONALD SMILEY 2015


2015 JILL VICKERS PRIZE / PRIX JILL-VICKERS 2015


2015 CPSA PRIZE IN INTERNATIONAL RELATIONS / PRIX DE L’ACSP EN RELATIONS INTERNATIONALES 2015


2015 VINCENT LEMIEUX PRIZE / PRIX VINCENT-LEMIEUX 2015



2015 JOHN MCMENEMY PRIZE / PRIX JOHN-MCMENEMY 2015



Short-list of nominees / Articles retenus en sélection finale

Paquet, Mireille. "The Federalization of Immigration and Integration in Canada." 47(03): 519-548.

In this paper, Paquet seeks to understand the increased provincial role in immigration policy, traditionally a policy area dominated by the federal government. The paper takes a mechanistic approach to understanding policy making, and demonstrates that two mechanisms were at play: a) province-building, centered on immigration, where newcomers were/are seen as a resource; and b) a decentralizing mechanism, triggered by the provinces. Through a detailed analysis incorporating interviews, hansard, policy documents, and news/media reports, Paquet presents an account that demonstrates that federalization (rather than decentralization) helps us to understand changes since 1990. She therefore not only helps us to understand this important policy area, but contributes to a growing literature that allows us to explain incremental change within institutionalism, as she addresses a common critique of institutional accounts of policymaking.


Paquet, Mireille. « The Federalization of Immigration and Integration in Canada », 47(03): 519-548.

Dans cet article, Paquet cherche à comprendre le rôle accru du provincial dans les politiques d’immigration, un domaine traditionnellement sous la domination du gouvernement fédéral. L’auteure adopte une approche mécaniste pour comprendre l’établissement des politiques et démontre qu’en fait, deux mécanismes entrent en jeu : a) la construction provinciale, centrée sur l’immigration, les nouveaux venus ayant été ou étant considérés comme des ressources; et b) la décentralisation, déclenchée par les provinces. Dans son analyse détaillée incorporant des entrevues, les Hansards, des documents de politique ainsi que des informations de presse et d’autres médias, Paquet démontre que la fédéralisation (plutôt que la décentralisation) nous aide à comprendre les changements observés depuis 1990. L’auteure nous permet ainsi de mieux saisir cet important secteur de politique et enrichit du même coup une littérature grandissante qui nous éclaire sur les changements mis en place de façon incrémentale dans le cadre de l’institutionnalisme et ce, en présentant une critique des comptes rendus institutionnels à propos de l’établissement des politiques.


Sabin, Jerald. "Contested Colonialism: Responsible Government and Political Development in Yukon." 47(02): 375-396.

Sabin’s paper draws from settler colonial literature to examine the unique historical case of the settler political movement in the Yukon and its demands for responsible government. Drawing from this literature, Sabin proposes a ‘contested colonialism’ framework in order to bring to light how settler movements in the 1960s and 1970s were able to exploit their dual status as colonizers and colonized in their demands for responsible government for the Yukon. Making use of discursive, structural, and political opportunities, leaders of the non-indigenous settler population used this status not only to mobilize against the federal government, but also to oppose the land claims of Indigenous peoples. Rather than limit the analysis to an exploration of the relationship between Indigenous peoples, the Crown, and the federal government, Sabin advances the case, in highly convincing terms, that we need to explore more carefully the role played by settler movements and the influence they exerted over the political processes in northern Canada in order to fully understand the marginalization of Indigenous peoples.


Sabin, Jerald. « Contested Colonialism: Responsible Government and Political Development in Yukon », 47(02): 375-396.

L’article de Sabin puise dans la littérature coloniale sur les pionniers afin d’examiner le cas historique unique du mouvement politique des pionniers au Yukon et de ses demandes visant à obtenir un gouvernement responsable. Sabin propose ainsi un cadre de ‘colonialisme contesté’ afin de mettre en lumière comment les mouvements de colons dans les années 1960 et 1970 ont réussi à exploiter leur double statut de colonisateurs et de colonisés dans leurs demandes visant à obtenir un gouvernement responsable au Yukon. Mettant à profit des opportunités discursives, structurelles et politiques, les leaders de la population de colons non autochtones se sont servis de ce statut non seulement pour se mobiliser contre le gouvernement fédéral, mais aussi pour s’opposer aux revendications territoriales des populations autochtones. Plutôt que de limiter l’analyse à l’exploration de la relation entre les populations autochtones, la Couronne et le gouvernement fédéral, Sabin défend la position, en termes très convaincants, que nous devons explorer plus soigneusement le rôle joué par les mouvements de colons et l’influence qu’ils ont exercée sur les processus politiques dans le nord du Canada afin de bien comprendre la marginalisation des populations autochtones.


Silver, Daniel and Diana Miller. 2014. "Cultural Scenes and Voting Patterns in Canada." 47(03): 425-450.

Silver and Miller’s article explores the particular properties of localities that influence aggregate voting behaviour. Drawing from an emerging body of research in cultural and urban sociology that investigates neighbourhood “scenes,” defined as the lifestyle of a place and the values it affirms or opposes, the authors argue that variation in the availability of local amenities that carry cultural meaning (e.g. art galleries, churches, nature parks, nightclubs, etc.) account for significant differences in voting patterns in recent Canadian elections. Using an original database that includes over 1800 types of amenities coded along 16 dimensions of cultural meaning, Silver and Miller find that electoral districts with scenes that suggest themes of self-expression are associated with support for left-leaning parties, while scenes that support locality and corporateness are associated with parties of the right. Ultimately, the authors convincingly demonstrate that the literature on voting behaviour and electoral politics can benefit from integrating cultural dimensions into conventional analyses.


Silver, Daniel et Diana Miller. 2014. « Cultural Scenes and Voting Patterns in Canada », 47(03): 425-450.

L’article de Silver et Miller analyse les particularités des localités qui exercent une influence sur le comportement global des électeurs. S’appuyant sur un corpus de plus en plus important d’études en sociologie culturelle et urbaine qui explore les « scènes » que constituent les quartiers, définies comme le style de vie d’un lieu et les valeurs qu’il prône ou exclut, les auteurs avancent que la variation dans la disponibilité des commodités locales ayant une signification culturelle (par ex., les galeries d’art, les églises, les parcs, les boîtes de nuit, etc.) expliquent les différences importantes notées dans les orientations des votes lors d’élections récentes au Canada. À l’aide d’une base de données originale qui inclut plus de 1 800 types de commodités codées en fonction de 16 dimensions en termes de signification culturelle, Silver et Miller concluent que les circonscriptions électorales comprenant des scènes qui favorisent l’expression de soi sont associées aux partis qui tendent vers la gauche tandis que les scènes qui appuient la localité et l’esprit de corps sont associées aux partis de droite. Au final, les auteurs démontrent de façon convaincante que la littérature sur le comportement des électeurs et la politique électorale peut tirer profit de l’intégration des dimensions culturelles dans les analyses conventionnelles.



2015 DONALD SMILEY PRIZE / PRIX DONALD SMILEY 2015



Short-list of nominees / Livres retenus en sélection finale

Dominique Clément, Equality Deferred, University of British Columbia Press

This lively, richly detailed account of British Columbia’s human rights state and how it grappled with sex discrimination homes in on its first equal pay legislation in 1953, and follows through to 1984 and the collapse of Canada’s “most progressive human rights legal regime”. Through archival and legal research, BC human rights debates, laws, tribunals, courts, investigators, and the role of social movements, are explored. Foregrounding women’s experiences, detailing individual acts of discrimination and incorporating the life stories of familiar and unfamiliar actors, this comprehensive analysis is sympathetic to grassroots activism and real life struggles, and challenges the limits to rights talk.


Dominique Clément, Equality Deferred, University of British Columbia Press

Ce compte rendu vivant et très détaillé de la situation des droits de la personne en Colombie-Britannique et de la confrontation de cette province avec la discrimination fondée sur le sexe aborde la loi sur l’équité salariale de 1953 pour ensuite décrire la situation jusqu’en 1984 et à la chute du « régime juridique des droits de la personne le plus progressif » du Canada. À partir d’archives et de documents juridiques, l’auteur analyse les débats, les lois, les tribunaux, les investigateurs et le rôle des mouvements sociaux en matière des droits de la personne en C.-B. Mettant en relief les expériences des femmes, décrivant en détail des actes individuels de discrimination et incorporant les témoignages d’acteurs connus et non connus, cette analyse approfondie reconnaît le mérite du militantisme populaire et remet en question les limites des discussions sur les droits.


Bruce Smardon, Asleep at the Switch: The Political Economy of Federal Research and Development Policy since 1960, McGill-Queen’s University Press

This is a detailed investigation of the policy failure of federal Research and Development policy in the post 1960 period. The origins of this failure lie in the first decade of the twentieth century with the development by the Canadian private sector of a technological dependence on US companies. In the post 1960’s period this leads to a systematic mismatch between the growing body of research being done in the universities and a poorly developed set of innovative capacity in the private sector. To quote the author “Canada’s failure to create more innovative economy was the lack of collaboration by capital.”


Bruce Smardon, Asleep at the Switch: The Political Economy of Federal Research and Development Policy since 1960, McGill-Queen’s University Press

Voici une recherche exhaustive sur l’échec de la politique fédérale en recherche et développement depuis 1960. Les origines de l’échec remontent à la première décennie du XXe siècle avec la dépendance technologique progressive du secteur privé canadien à l’égard de compagnies américaines. Dans la période suivant les années 1960, il en a résulté un décalage systématique entre le nombre croissant de recherches effectuées dans les universités et la capacité d’innovation du secteur privé. Comme le dit l’auteur, « l’incapacité du Canada de créer une économie innovatrice est due au manque de collaboration des détenteurs de capitaux. »


Jennifer Wallner, Learning to School, University of Toronto Press

With Learning to School, Jennifer Wallner undertakes a comparative analysis between the ten provinces and explains with persuasive arguments why the provinces have similar public school systems, even though the federal government does not have a national department of education. Well-written and detailed, her book breaks with some common views about federalism, notably with the necessity to have a strong central State. At the intersection of public policy theory and the history of provincial education, Wallner demonstrates among other things the importance of interprovincial cooperation to understand the process of policy diffusion. Also, this book offers a distinctive look at intergovernmental relations in Canadian federalism.


Jennifer Wallner, Learning to School, University of Toronto Press

Dans son livre Learning to School, Jennifer Wallner compare les dix provinces et explique avec des arguments convaincants pourquoi les provinces ont des systèmes scolaires semblables bien que le gouvernement fédéral ne dispose pas d’un ministère de l’éducation national. Bien rédigé et foisonnant de détails, cet ouvrage rompt avec certaines idées courantes sur le fédéralisme, notamment sur la nécessité d’avoir un État central fort. À l’interface de la théorie sur les politiques publiques et de l’histoire de l’éducation au provincial, l’ouvrage démontre entre autres l’importance de la coopération interprovinciale pour comprendre le processus de diffusion des politiques. Wallner offre également un point de vue original sur les relations intergouvernementales dans le fédéralisme canadien.


2015 JILL VICKERS PRIZE / PRIX JILL-VICKERS 2015



Short-list of nominees / Communications retenues en sélection finale

Karen Bird, “Challenges to Intersectional Inclusion: Institutional Dynamics of Ethnic Quotas and their Impact on Ethnic Minority Women"

Karen Bird’s paper makes a rich and original contribution by bringing together two significant areas of inquiry: ethnic and gender quotas in electoral and representational politics and feminist institutionalist theory. The paper is cogently written, convincingly argued, and ambitious in its methodology, containing an impressive comparative case study of 18 countries where ‘dual’ quotas (gender and race/ethnicity) are in effect. Bird argues that “we need to pay closer attention to intersectionality in the domain of electoral quotas for enhanced political representation of women and ethnic groups.” Her analysis raises questions about the utility of quotas alone to improve the representation of women’s diversity in a variety of contexts, and helps push the quota literature in new and intersectional ways. The study of women, gender and politics is enriched by the paper’s ground-breaking insights and its fertile directions for further research.


Karen Bird, « Challenges to Intersectional Inclusion: Institutional Dynamics of Ethnic Quotas and their Impact on Ethnic Minority Women »

La communication de Karen Bird apporte une contribution à la fois riche et originale en rapprochant deux domaines de recherche importants : d’une part, les quotas quant aux groupes ethniques et au genre dans les politiques en matière d’élection et de représentation et, d’autre part, les théories institutionnalistes féministes. S’appuyant sur des arguments convaincants et une méthodologie ambitieuse, Bird présente une étude de cas impressionnante comparant 18 pays faisant appel à des quotas ‘doubles’ (genre et race/groupe ethnique). Bird soutient que « il nous faut prêter davantage attention à l’intersectionnalité dans le domaine des quotas électoraux en vue d’une meilleure représentation politique des femmes et des groupes ethniques ». Son analyse soulève des questions au sujet de l’utilité des seuls quotas pour améliorer la représentation de la diversité des femmes dans une variété de contextes et vient ajouter des aspects nouveaux et intersectionnels à la littérature sur les quotas. L’étude des femmes, du genre et de la politique se trouve enrichie par les idées avant-gardistes de l’auteure et les pistes porteuses qu’elle ouvre.


Candace Johnson, “Intersectionality and the Structure-Agency Dilemma: Evidence from the US-Mexico Border”

Candace Johnson's paper presents a fresh and convincing argument for deeper consideration of the structure/agency dilemma inside of contemporary approaches to intersectionality. Well- crafted and remarkable in its methodological scope, this research examines the agency of women of Mexican origin seeking maternal healthcare in Texas through an impressive 40 interviews in both Spanish and English. The paper’s main argument is that intersectional differences (including class, ethnicity, culture and gender) “reveal underlying and pervasive inequalities” in access to appropriate reproductive care. The key findings in the paper both advance and challenge intersectionality theory and politics. Johnson’s paper provides a superbly nuanced analysis of the unique dimension of North/South gender dynamics, supported by very rich first-person narratives.


Candace Johnson, « Intersectionality and the Structure-Agency Dilemma: Evidence from the US-Mexico Border »

La communication de Candace Johnson fait valoir d’une manière originale et convaincante l’importance de mieux prendre en compte le dilemme structure/agentivité dans les approches contemporaines de l’intersectionnalité. Bien structurée et faisant appel à une méthodologie remarquable, cette recherche porte sur l’agentivité des femmes d’origine mexicaine en quête de soins de santé maternelle au Texas. Pour mener à bien son analyse, Johnson a fait un nombre impressionnant d’entrevues, soit 40, en espagnol et en anglais. Son principal argument : les différences intersectionnelles (incluant la classe sociale, le groupe ethnique, la culture et le genre) « révèlent d’omniprésentes inégalités sous-jacentes » quant à l’accès à des soins de santé génésique adéquats. Les principales conclusions de cette étude ont à la fois pour effet de faire avancer et de remettre en question les théories et la politique en matière d’intersectionnalité. La communication de Johnson fournit une analyse superbement nuancée de la dimension unique de la dynamique du genre nord/sud, analyse qui est corroborée par des témoignages très riches.


Erin Tolley and Elizabeth Goodyear-Grant, “Experimental Evidence on Race and Gender Affinity Effects in Candidate Choice”

In their paper, Tolley and Goodyear-Grant tackle the provocative question: “When faced with choices amongst political candidates, do voters prefer ‘one of their own’?” The paper undertakes an innovative methodology based on experimental surveys, allowing for the introduction of an intersectional approach to understanding candidate choices. A clearly constructed and soundly argued paper, this research adds much to the voting behaviour literature, including the null conclusion that voters (male and female) do not discriminate against female candidates. Other noteworthy conclusions that “race and gender matter differently to different groups” and that “while gender may not be an important basis for voter-candidate affinities, race is,” deserve further examination and complicate feminist behaviouralist approaches in political science in exciting ways. This work broadens the analytical focus and sharpens the tools of research design in the field of women and politics.


Erin Tolley et Elizabeth Goodyear-Grant, « Experimental Evidence on Race and Gender Affinity Effects in Candidate Choice »

Dans leur exposé, Tolley et Goodyear-Grant aborde la question délicate suivante : « Lorsqu’ils doivent choisir entre divers candidats politiques, les électeurs préfèrent-ils « un des leurs »? Cette étude fait appel à une méthodologie novatrice fondée sur des enquêtes expérimentales; une approche intersectionnelle y est introduite en vue de comprendre les choix des candidats. Cette analyse bien structurée et solidement étayée contribue de manière importante à la littérature sur le comportement des électeurs, y compris sur la conclusion nulle selon laquelle des électeurs (hommes et femmes) ne font pas de discrimination à l’égard des candidates. D’autres constatations intéressantes, comme « la race et le genre revêtent une importance différente pour différents groupes » et « si le genre peut ne pas être une base importante pour les affinités électeur-candidat, la race l’est », méritent qu’on s’y attarde davantage et viennent merveilleusement compliquer les approches comportementalistes féministes en science politique. Cette recherche vient élargir le spectre d’analyse et affiner les outils reliés à la conception de la recherche dans le domaine des femmes et de la politique.


2015 CPSA PRIZE IN INTERNATIONAL RELATIONS / PRIX DE L’ACSP EN RELATIONS INTERNATIONALES 2015



Short-list of nominees / Communications retenues en sélection finale

Best, Jacqueline. 2014. Governing Failure: Provisional Expertise and the Transformation of Global Development Finance. Cambridge; New York: Cambridge University Press.

Intellectually creative, conceptually and methodologically innovative, erudite, and persuasively argued, this exceedingly well-crafted study makes a serious contribution to our understanding of the governance of development finance and the nature of change in the governance practices of institutions for development finance. Tying in broad areas of literature in social theory, sociology, science and technology, international relations and international political economy – and supported by evidence from interviews and primary sources – Jacqueline Best’s Governing Failure develops an original analytic framework to observe and understand the politics of failure, the nature of expertise, and processes of change at the meso-level of analysis across two institutions not usually considered together – the World Bank and the IMF. This book makes significant contributions to theory and methodology and offers important policy-relevant insights concerning the strategies of ‘provisional governance’ in contemporary development finance. It is a model of excellent scholarship in International Relations.


Best, Jacqueline. 2014. Governing Failure: Provisional Expertise and the Transformation of Global Development Finance. Cambridge; New York: Cambridge University Press.

Intellectuellement créative, conceptuellement et méthodologiquement innovatrice, érudite et convaincante, cette étude extrêmement bien structurée aide grandement à approfondir notre compréhension de la gouvernance du financement du développement et de la nature des changements dans les pratiques de gouvernance des institutions chargées du financement du développement. Puisant à la fois dans de vastes pans de la littérature dans les domaines de la théorie sociale, de la sociologie, de la science et de la technologie, des relations internationales et de l’économie politique internationale et s’appuyant sur des données probantes tirées d’entrevues et de sources primaires, l’ouvrage Governing Failure de Jacqueline Best propose un cadre analytique original pour l’étude et la compréhension de la politique de l’échec ainsi que de la nature de l’expertise et des processus de changements au niveau méso dans deux institutions qui ne sont pas habituellement prises en compte ensemble – la Banque mondiale et le FMI. Ce livre apporte une contribution importante à la théorie et à la méthodologie et fournit un éclairage précieux, utile du point de vue des politiques, sur les stratégies de la ‘gouvernance provisoire’ dans le financement du développement contemporain. C’est en somme une recherche exemplaire en relations internationales.


Helleiner, Eric. 2014. Forgotten Foundations of Bretton Woods: International Development and the Making of the Postwar Order. Ithaca ; London: Cornell University Press.

With this work Eric Helleiner presents a major re-interpretation of the birth of the post-war order and the important place of international development at its outset. Accessing new archival resources, Helleiner persuasively demonstrates that the reconciliation of liberal multilateralism with the state-led development priorities of Southern governments was a core concern of the Bretton Woods architects. His detailed, theoretically-sophisticated analysis deftly challenges received wisdom on the roots of North-South development practices and draws previously unrecognized connections across Bretton Woods, the New International Economic Order, and the G20. Historically situated yet relevant to contemporary development policy – and written in exceptionally clear and accessible prose – Forgotten Foundations of Bretton Woods makes an outstanding scholarly contribution to the advancement of knowledge. Sure to be read by a broad audience of historians and economists as well as political scientists and others, the impact of this book will be wide-ranging.


Helleiner, Eric. 2014. Forgotten Foundations of Bretton Woods: International Development and the Making of the Postwar Order. Ithaca ; London: Cornell University Press.

Dans ce livre, Eric Helleiner présente une réinterprétation majeure de la naissance de l’ordre d’après-guerre et de la place importante du développement international à son début. Puisant dans de nouvelles ressources archivistiques, Helleiner démontre de manière convaincante que la réconciliation du multilatéralisme libéral avec les priorités en matière de développement déterminées par les gouvernements du Sud était au cœur des préoccupations des architectes de Bretton Woods. Son analyse détaillée et particulièrement pointue sur le plan théorique remet habilement en question les idées reçues sur les origines des pratiques en matière de développement nord-sud et établit des liens non reconnus jusqu’ici entre Bretton Woods, le nouvel ordre économique international et le G-20. Rappelant le contexte historique tout en demeurant pertinent pour les politiques de développement contemporaines, cet ouvrage rédigé dans un langage exceptionnellement clair et accessible contribue d’une manière remarquable à l’avancement du savoir. Forgotten Foundations of Bretton Woods sera sûrement lu, entre autres, par un large éventail d’historiens, d’économistes et de politologues, et ne manquera pas d’avoir un large impact.


Johnson, Heather L. 2014. Borders, Asylum and Global Non-Citizenship: The Other Side of the Fence. Cambridge; New York: Cambridge University Press.

This provocative book shakes up the usual categories of conventional scholarship on migration and citizenship. Arguing through a postcolonial, narrative-based approach and impressive ethnographic field-based methods applied at three ‘sites of intervention’ in Australia, Tanzania, and at the Spain-Morocco border, Borders, Asylum and Global Non-Citizenship pushes beyond the notion of forced/voluntary migration and presents an original framework to understand the implications of border control and its creation of the regular/irregular, citizen/non-citizen divide. Johnson navigates the risky methodological ground of researching the lives of people at the ‘margins’ – including the problems of ‘authorized speaking’ – with aplomb. The result is a theoretically-sophisticated work grounded in the real-life narratives of the ‘everyday’ politics of asylum-seeking migration. Despite the critical approach, the book offers us grounds for optimism in Johnson’s thoughts about solidarities across the citizen/non-citizen divide and the power of irregular migrants to shape the structures of governance that condition their lives.


Johnson, Heather L. 2014. Borders, Asylum and Global Non-Citizenship: The Other Side of the Fence. Cambridge; New York: Cambridge University Press.

Ce livre mordant vient remettre en question les catégories conventionnelles utilisées par les chercheurs qui se penchent sur les questions de migration et de citoyenneté. Faisant appel, d’une part, à une approche postcoloniale axée sur des expériences vécues et, d’autre part, à des méthodes ethnographiques impressionnantes appliquées sur le terrain, notamment dans trois ‘sites d’intervention’ en Australie, en Tanzanie et à la frontière Espagne-Maroc, Borders, Asylum and Global Non-Citizenship va au-delà de la notion de migration forcée/volontaire et met de l’avant un cadre original pour comprendre les implications des contrôles frontaliers et de la création du clivage légal/illégal, citoyen/non-citoyen. Johnson navigue avec aplomb sur le terrain méthodologique périlleux des recherches portant sur la vie des gens ‘en marge’ – incluant les problèmes des ‘porte-parole autorisés’. Il en résulte une analyse qui, pointue sur le plan théorique, décrit de manière réaliste les politiques d’asile et d’immigration ‘au quotidien’. Malgré son approche critique, cet ouvrage nous donne des raisons d’être optimistes à la lecture des réflexions de Johnson sur les solidarités au-delà du clivage citoyen/non-citoyen et le pouvoir qu’ont les migrants illégaux de façonner les structures de la gouvernance qui conditionnent leurs vies.


2015 VINCENT LEMIEUX PRIZE / PRIX VINCENT-LEMIEUX 2015



Short-list of nominees / Communications retenues en sélection finale

Sponsored by Les Presses de l’Université Laval / Commandité par les Presses de l’Université Laval


Judit Fabian – Towards a Theory of Democratic Global Economic Governance – Carleton

This is a brilliant dissertation, which develops a highly original thesis and is argued with elegance, sophistication and rigor. Asking whether existing institutions of global economic governance can be democratised, she uses the WTO and its ability to ‘represent women and women’s interests’. The underlying assumptions, which are beautifully defended through critical reviews of appropriate literatures are: 1. That the representation of women and women’s interests is the sine qua non of democracy in the 21st century (superb review of literature on the representation of women and gender mainstreaming) ; 2. Hybridisation of hard and soft law is the most effective means to institutionalise this (brilliant review of the literature on global economic governance in which she advances her concept of ‘inclusive global institutionalism) ; 3. The WTO represents the most difficult case among existing GEG institutions (excellent analysis of the evolution from the ITO through GATT to the WTO and its modus operandi , which draws on her concept of inclusive global institutionalism, plus a feminist critique of the fields of IR, economics, feminist movements’ positions on trade, WTO relations with civil society etc).

After reviewing potential openings to the representation of women via WTO’s ‘hard law’ practices and rejecting these possibilities, she turns to the ‘Aid for Trade’ initiative, with its hybrid governance instruments, and concludes that it is possible for the WTO to represent women and their interests and thus for global economic governance to democratise. This has the potential to make a major contribution to the study of global economic governance (an important emerging field) and is of potential interest to the wider public interested in this field.


Judit Fabian – Vers une théorie de la gouvernance économique mondiale démocratique – Carleton

Cette dissertation brillante présente une thèse très originale, argumentée avec élégance, subtilité et rigueur. Se demandant si les institutions actuelles de la gouvernance économique mondiale peuvent être démocratisées, l’auteure se penche sur l’OMC et son aptitude à ‘représenter les femmes et les intérêts des femmes’. Les hypothèses sous-jacentes, qui sont superbement défendues par des synthèses critiques des littératures appropriées, sont les suivantes : 1. La représentation des femmes et des intérêts des femmes est le sine qua non de la démocratie au XXIe siècle (excellent examen des sources documentaires sur la représentation des femmes et le paritarisme); 2. L’hybridation des dispositions juridiques contraignantes et non contraignantes est le moyen le plus efficace d’institutionnaliser cela (autre synthèse brillante de la littérature sur la gouvernance économique mondiale dans le cadre de laquelle l’auteure présente son concept d’institutionnalisme mondial inclusif; 3. L’OMC représente le cas le plus épineux parmi les institutions de GEG (excellente analyse de l’évolution allant de l’OIC au GATT, puis à l’OMC et à son modus operandi, qui puise dans son concept d’institutionnalisme mondial inclusif, plus une critique féministe de divers domaines : RI, économie, positions des mouvements féministes sur le commerce, relations de l’OMC avec la société civile, etc.) Après avoir analysé des ouvertures potentielles à la représentation des femmes via les pratiques axées sur des dispositions juridiques contraignantes de l’OMC et avoir rejeté ces possibilités, l’auteure se trouve vers l’initiative ‘Aide pour le commerce’, avec ses instruments de gouvernance hybrides, et conclut qu’il est possible pour l’OMC de représenter les femmes et leurs intérêts et donc pour la gouvernance économique mondiale de se démocratiser. Cette thèse pourrait apporter une contribution majeure à l’étude de la gouvernance économique mondiale (un important domaine émergent) et intéresser un plus vaste public.


Paul May – Individual rights and redefining secularism: the case of religious arbitration courts in Ontario - UQAM

This thesis reflects an approach that is both philosophical and sociological. In the first section, after a broad review of the historical foundations of the process of secularization in the West (and in Canada), it offers a critical, comprehensive and detailed analysis of the "recognition" philosophers (Taylor, Parekh and Kymlicka) as a function of the way in which they articulate the rights of individuals and those of religious groups in their respective theories of multiculturalism. In the second section, it examines the controversy that arose in connection with the creation of religious arbitration courts. The analysis is based on a detailed study of the controversy involving Islam in this context and the identity debates it sustained, influenced by a current of Islamophobia, the essentialization of sharia through an orientalist vision of the Moslem religion, criticisms of multiculturalism and an appeal to the principles of secularization as an identity marker in opposition to Islam. It notes the mobilization of the social stakeholders and their positions between individual rights and the delegation of rights to religious groups. The arguments they propose are faithfully and meticulously examined and confronted with the political science, anthropology and sociology literature. This is a remarkably rich thesis, because of its theoretical depth as well as the power of its empirical analysis. The issue of secularization is discussed in the light of various currents of thought within liberalism. His analysis of the debates that surrounded the Boyd report on religious arbitration tribunals in Ontario shows that the real debate is less about individual rights than about the place of Islam within Canadian society, the extreme fragmentation of positions expressed by Moslems, especially the mobilization of Moslems themselves. Finally, it proposes an enlightening reflection on how to reconcile the principles of secularism with the necessary recognition of religious pluralism.


Paul May – Droits individuels et redéfinition de la laïcité : le cas des tribunaux d’arbitrage religieux en Ontario - UQAM

La thèse s’inscrit dans une démarche à la fois philosophique et sociologique. Dans le premier volet, après avoir fait un tour d’horizon des fondements historiques du processus de laïcisation / sécularisation en Occident (et au Canada), elle présente une analyse critique, approfondie et détaillée des philosophes dits de la reconnaissance (Taylor, Parekh et Kymlicka) en fonction de la manière dont ils articulent les droits individuels et ceux des groupes religieux dans leurs théories respectives du multiculturalisme. Dans le second volet, elle s’intéresse à la controverse survenue en Ontario autour de la mise en place de tribunaux d’arbitrage religieux. L’analyse repose sur une méticuleuse étude de la controverse sur l’Islam dans ce contexte et des débats identitaires qu’il a nourri, influencé par un courant d’islamophobie, l’essentialisation de la charia via une vision orientaliste de la religion musulmane, les critiques du multiculturalisme et l’appel aux principes de la laïcité comme marqueur identitaire face à l’Islam. Elle fait état de la mobilisation des acteurs sociaux, leur articulation entre les droits individuels et la délégation de droits aux groupes religieux. Les arguments avancés par ces acteurs sont fidèlement et finement analysés et confrontés à la littérature en science politique, anthropologie et sociologie. Il s’agit d’une thèse remarquablement riche, de par sa profondeur théorique et la puissance de son analyse empirique. L’enjeu de la laïcité est discuté à la lumière des différents courants de pensée au sein du libéralisme. Son analyse des débats ayant entouré le dépôt du rapport Boyd portant sur les tribunaux d’arbitrage religieux en Ontario montre que le véritable débat portant moins sur la question des droits individuels que sur la place de l’Islam au sein de la société canadienne, l’extrême fragmentation des positions exprimées par les musulmans et, plus particulièrement, la mobilisation des musulmanes elles-mêmes. Finalement, elle propose une éclairante réflexion portant sur la manière de concilier les principes de la laïcité à la nécessaire reconnaissance du pluralisme religieux.


Mireille Paquet – Les provinces et la fédéralisation de l'immigration au Canada, 1990-2010 – Université de Montréal

Mireille Paquet’s dissertation makes a significant contribution to studies of federalism/federalisation and of immigration and is very well written. This is very impressive work that does not simply test a theory but really takes us a step further in our understanding of key concepts in the literature and reveals critical insights on how provincial governments came about to be active players in the field of immigration. Its contribution is thus theoretical but also offers a better understanding of key social and policy changes. The fieldwork is very impressive, going through all ten provincial cases, and well guided by both a sound theoretical framework and a strong methodology.


Mireille Paquet – Les provinces et la fédéralisation de l'immigration au Canada, 1990-2010 – Université de Montréal

La thèse de Mireille Paquet apporte une contribution importante à l’étude du fédéralisme/de la fédéralisation et de l’immigration. Cette analyse admirablement bien rédigée ne fait pas que tester une théorie; elle nous permet vraiment d’approfondir notre compréhension des concepts clés dans la littérature et fournit des explications indispensables sur ce qui a amené les gouvernements provinciaux à devenir des joueurs actifs dans le domaine de l’immigration. Une contribution sur le plan théorique, certes, mais aussi un regard éclairant sur d’importants changements de nature sociale ou dans les politiques. Le travail sur le terrain est impressionnant, le cas de chacune des dix provinces étant analysé, d’autant qu’il repose sur un cadre théorique solide et une méthodologie rigoureuse.


Vous avez oublié votre mot de passe?
------
Inscription


congress2014