Prix
PRIX
Les prix seront remis lors du dîner du président.

PRIX DE L’ACSP EN RELATIONS INTERNATIONALES 2013

Livres retenus en sélection finale

Frank P. Harvey (2012), Explaining the Iraq War: Counterfactual Theory, Logic and Evidence. Cambridge: Cambridge University Press, 349 p.

À l’aide d’arguments contrefactuels sophistiqués, Frank Harvey présente une réinterprétation imaginative, audacieuse et décapante de l’invasion de l’Iraq par les États-Unis en 2003. Fondant son analyse sur un vaste éventail de sources documentaires et d’autres preuves empiriques, il remet systématiquement en question et démolit les explications qui sont habituellement données pour cette guerre et qui, essentiellement, en situent la cause au sein de l’administration de George W. Bush. Ce livre contribue de manière importante à notre compréhension de la guerre de 2003, un conflit dont les effets continuent à se faire ressentir au niveau de la politique internationale et, surtout, il démontre comment la dépendance au chemin emprunté (« path dependence ») et la théorie contrefactuelle, appliquées avec rigueur et imagination, peuvent approfondir notre compréhension des relations internationales.

Christopher Powell (2011) Barbaric Civilization: A Critical Sociology of Genocide. Montréal and Kingston: McGill-Queen’s University Press, 356 p.

Le livre de Powell représente une contribution théorique novatrice à l’étude des génocides. Posant une question provocatrice – comment la civilisation produit-elle des génocides? –, l’auteur propose une analyse incisive, qui démontre comment certains États occidentaux en sont venus à utiliser la violence au nom du progrès de la civilisation occidentale dans des régions colonisées. Faisant appel à une approche tirée de la sociologie critique, il offre une reformulation convaincante de la théorie de Nobert Elias afin de créer un cadre théorique entièrement nouveau qui met en relief les contraintes auxquelles font face les États dans un processus de civilisation ainsi que le rôle relationnel de l’identité, de l’impunité et des intérêts. Cet ouvrage développe le concept du « génocide civilisé » et propose six exemples historiques, la plupart peu connus. Ce livre remarquable devait avoir des résonances dans le domaine des études sur les génocides et la violence de masse et contribuer à renouveler, dans le domaine des relations internationales, les débats sur la manière d’analyser la violence et les conflits.

Fiona Robinson (2011) The Ethics of Care: A Feminist Approach to Human Security. Philadelphia: Temple University Press, 187 p.

En 1982, Carol Gilligan a publié In a Different Voice: Psychological Theory and Women’s Development, dans lequel elle affirmait que les théories prédominantes sur le développement moral privilégient la vertu (masculine) de la justice plutôt que la vertu (féminine) de la sollicitude. Dans The Ethics of Care: A Feminist Approach to Human Security, Fiona Robinson reprend le flambeau des mains de Gilligan afin de mettre en lumière le concept de sécurité humaine. Résultat : la première percée majeure dans l’étude de la sécurité humaine depuis l’introduction de ce concept dans le Rapport sur le développement humain de 1994 des Nations Unies, lequel entre autres ne faisait pas clairement la distinction entre la sécurité humaine et les droits de la personne. Avec la réinterprétation de la sécurité humaine, telle que la propose Robinson à travers l’optique de l’éthique de la sollicitude, cette ambiguïté devient théorique; en outre, l’auteure nous permet ainsi de voir comme des sujets apparemment aussi différents que l’environnementalisme, la consolidation de la paix, la santé, l’intervention humanitaire et le commerce du sexe peuvent être compris comme des éléments d’un seul ensemble de défis moraux donnant lieu à des obligations mondiales et exigeant des réponses précises en matière de politiques.

PRIX VINCENT-LEMIEUX 2013
Commandité par les Presses de l’Université Laval / Sponsored by Les Presses de l’Université Laval

Thèses retenues en sélection finale

Nathan Wallace Allen – Diversity, Patronage and Parties: Parties and Party System Change in Indonesia (UBC).

Voici une étude fort intéressante sur la diversité ethnique et les régimes des partis. Dans cette dissertation, l’auteur analyse les effets de la diversité ethnique sur la compétition entre les partis et le comportement des électeurs. L’idée d’étudier ce problème au niveau sous-national est à la fois novatrice et ingénieuse. L’auteur a choisi le cas de l’Indonésie – un excellent laboratoire de recherche pour ce sujet. Ses observations théoriques et empiriques dépassent largement cette étude de cas. Selon l’auteur, « la diversité ethnique a un effet indirect sur la taille des régimes des partis, même lorsque les partis ethniques ont été bannis. » (p. 3) Il fait ensuite valoir que la recherche de rentes de la part de gouvernements sous-nationaux entrave les efforts pour restreindre l’influence de la diversité ethnique sur le régime des partis. Cette étude conclut que la diversité ethnique multiplie les occasions de rente, ce qui, à son tour, accroît le nombre de partis politiques en concurrence. Les contributions théoriques clés de cette étude portent, entre autres, sur l’impact du vote communal sur le régime de partis national, l’interaction entre la centralisation de l’autorité et les décisions prises quant aux candidats ainsi que les occasions de rente et le nombre de partis dans un régime de partis. La dynamique de la recherche de rente qui amène les plus petits partis à entrer dans la sphère politique et la fragmentation qui s’ensuit ont des implications intéressantes pour la démocratisation et la structure des systèmes électoraux dans les nouvelles démocraties. L’approche méthodologique mixte de cette étude est fascinante et l’auteur doit être félicité pour l’originalité de sa méthode de collecte de données dans des circonstances souvent difficiles. L’auteur a pris grand soin d’élaborer un plan de recherche complet et détaillé en utilisant des données provenant de sources externes et en développant son propre ensemble de données.

Adam Bower – Norm-Development Without the Great Powers: Assessing the Antipersonnel Mine Ban Treaty and the Rome Statute of the International Criminal Court (UBC)..

Cette thèse de doctorat porte sur une excellente énigme : les traités négociés par des pays qui ne sont pas de grandes puissances ont bien plus d’influence que ne le supposent les critiques. Cela tient au développement de normes (tel que démontré précédemment dans les RI), mais aussi à la pratique (une contribution clé ici). L’auteur conclut que les pays qui ne sont pas de grandes puissances peuvent quand même jouer un rôle important dans l’élaboration et la consolidation de normes internationales auxquelles les grandes puissances peuvent ne pas nécessairement adhérer, mais qui risquent néanmoins de les freiner. Cette thèse de doctorat remet en cause les institutionnalistes réalistes et néolibéraux en démontrant que les pays qui ne sont pas de grandes puissances peuvent exercer une influence substantielles sur la scène internationale. Le choix méthodologique des deux études de cas – visant à permettre une analyse poussée et l’élaboration de théories – est bien justifié. L’auteur termine brillamment sa thèse en passant en revue les contrefactuels potentiels.

Jonathan Mahlon Craft – Institutionalized Partisan Advisors in Canada: Movers and Shapers, Buffers and Bridges (SFU).

Cette dissertation porte sur l’influence du personnel politique sur la formulation des politiques publiques au Canada. Comme l’auteur le souligne à juste titre, les conseillers partisans sont au cœur du système politico-administratif. Ils ne sont pourtant pas habituellement jugés comme des acteurs politiques dignes d’être pris en considération dans la littérature sur les politiques publiques. Se fondant sur des entrevues menées auprès de responsables politiques et administratifs clés au sein de trois gouvernements (au niveau fédéral et, au niveau provincial, en Colombie-Britannique et au Nouveau-Brunswick), l’auteur démontre que des conseillers partisans se sont révélés au fil du temps des spécialistes influents dans le domaine des politiques au Canada. D’une part, ils agissent à titre de «facilitateurs » en matière de politiques entre les autorités politiques et administratives bien que l’étendue de leur implication soit conditionnée par la structure même des institutions. D’autre part, ils sont devenus des conseillers politiques importants sur les procédures et les activités de fond reliées à la formulation des politiques. Première étude de ce genre au Canada, cette thèse de doctorat conclut que les conseillers partisans ne sont pas homogènes et que leur relation avec la fonction publique traditionnelle est bien plus complexe que ce qu’en disent les théories actuelles. L’étude représente une contribution théorique et empirique importante à la littérature sur l’administration publique au Canada.

Gabriel Eidelman – Landlocked: Politics, Property, and the Toronto Waterfront, 1960-2000 (UofT).

Voici, en politique urbaine, une dissertation sur le développement de la zone riveraine de Toronto. Cette thèse de doctorat constitue une excellente étude de cas sur la gouvernance multi-niveaux . L’analyse et les conclusions de l’auteur vont à l’encontre de ce à quoi on s’attendrait. D’après des expériences vécues ailleurs dans le monde, la présence de nombreux terrains publics devrait faciliter les projets de réaménagement urbain. C’est l’inverse à Toronto. Plutôt que de créer des solutions novatrices en réseau, la gouvernance multiniveaux engendre un enchevêtrement de responsabilités et des imbroglios liés aux décisions conjointes.

Cette thèse de doctorat se distingue par sa concision, tant dans la présentation des données que dans l’analyse qui la suit. Elle comprend de multiples entrevues, une recherche fouillée dans les archives et des données géospatiales. Au-delà la politique urbaine, l’auteur vient enrichir la littérature sur la mise en place des politiques. Cette dissertation sur la gouvernance canadienne montre comment une étude de cas peut s’insérer dans une vaste documentation internationale sur le plan de la théorie et des politiques.

PRIX JOHN-MCMENEMY 2013

Articles retenus en sélection finale

Frank P. Harvey, « President Al Gore and the 2003 Iraq War: A Counterfactual Test of Conventional 'W'isdom », Revue canadienne de science politique (2012) (45:1)

Voici un exemple remarquable d’une analyse contrefactuelle portant sur la validité d’interprétations politiques largement répandues et nous permettant de mieux saisir, sur le plan théorique, des décisions cruciales. Harvey examine rigoureusement l’acceptation presque universelle de ce qu’il appelle un ‘néoconisme’ – à savoir que la décision de l’administration Bush de partir en guerre contre l’Iraq en 2003 découlait d’un programme idéologique, de priorités malavisées, de tromperies et de stratégies ambitieuses. Utilisant un vaste éventail de sources de données, Harvey démontre de façon convaincante que, si Al Gore avait remporté les élections présidentielles en 2002, il aurait réagi vis-à-vis de l’Iraq en grande partie comme George W. Bush. Peu importe ce que l’on pense de l’administration Bush et de la guerre en Iraq, cette analyse incisive est une lecture incontournable.

J. Scott Matthews, Mark Pickup et Fred Cutler, « The Mediated Horserace: Campaign Polls and Poll Reporting », Revue canadienne de science politique (2012) (45:2)
Matthews, Pickup et Cutler remettent en question l’hypothèse très courante selon laquelle la présentation des résultats des sondages électoraux dans les médias est préjudiciable à la qualité de la démocratie et des campagnes électorales au Canada. S’appuyant sur des données tirées de l’élection fédérale de 2006, les auteurs démontrent que la couverture des sondages électoraux peut être, et a été, substantielle et analytique. La couverture des sondages électoraux ne se limite pas à donner des chiffres; en fait, les interprétations que font les journalistes de ces chiffres peuvent être d’importantes sources d’apprentissage politique pour les électeurs, selon les auteurs. Cet article bien documenté est une contribution intéressante et opportune sur le plan empirique comme sur le plan normatif.

Michael Orsini, « Autism, Neurodiversity and the Welfare State: The Challenges of Accommodating Neurological Difference », Revue canadienne de science politique (2012) (45:4)
Cet article soulève des questions difficiles et importantes sur la façon dont la société canadienne et l’État-providence canadien font face à ce que Orsini désigne comment « l’une des questions de politique de santé les plus controversées en Amérique du Nord et ailleurs ». Considérant que l’autisme devrait être intégré dans la notion de diversité (étendant ainsi la compréhension traditionnelle de l’identité), Orsini examine l’évolution du cadre législatif, la nature des groupes de défense des droits des personnes autistes et les approches qu’ils adoptent ainsi que les défis auxquels est confronté l’État-providence en répondant aux besoins des citoyens autistes et donc en identifiant ces besoins. Cet article fournit peu de réponses définitives, mais met en lumière de façon percutante, sur le plan de la politique et des politiques, les enjeux complexes entourant l’autisme.

Gary N. Wilson et Christopher Alcantara, « Mixing Politics and Business in the Canadian Arctic: Inuit Corporate Governance in Nunavik and the Inuvialuit Settlement Region », Revue canadienne de science politique (2012) (45:4).
Gary N. Wilson et Christopher Alcantara offrent dans cet article une analyse étoffée du rôle qu’ont joué les corporations de développement économique (CDE) au Nunavik (Nord du Québec) et dans l’Inuvialuit (Territoires-du-Nord-Ouest) au cours des dernières décennies. Ils montrent que, grâce aux CDE et au style de gouvernance inspiré de l’entreprise privée qui les guide, les Inuits de ces régions jouissent aujourd’hui d’une autonomie gouvernementale de facto. Ces derniers disposent désormais de la capacité économique et politique préalable à la mise en œuvre d’arrangements institutionnels propres à soutenir à long terme leur complète autonomie gouvernementale. Wilson et Alcantara n’hésitent pas à remettre en question un certain nombre d’idées reçues sur la nature des rapports entre les peuples autochtones et l’État canadien et nous forcent à repenser notre compréhension des défis qui se posent à la gouvernance autochtone.

PRIX DONALD-SMILEY 2013

LIVRES EN FRANÇAIS
Aucun prix ne sera accordé.

LIVRES EN ANGLAIS
Livres retenus en sélection finale

William P. Cross et André Blais, Politics at the Centre: The Selection and Removal of Party Leaders in the Anglo Parliamentary Democracies. Oxford: Oxford University Press, 2012.
Ce livre explique brillamment comment les leaders politiques nationaux du Canada parviennent au sommet de la structure politique de leur parti, comment ils se maintiennent au pouvoir et comment ils peuvent être déposés. Les règles, normes et pratiques qui façonnent le contexte institutionnel lors de la prise et de l’abandon de la direction d’un parti sont bien mis en lumière par le biais d’une analyse comparative portant sur 25 partis politiques en Australie, au Canada, en Irlande, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. En étudiant les courses à la chefferie dans ces partis sur quatre décennies, les auteurs montrent comment, avec la participation accrue de la base militante, la sélection devient plus démocratique dans certains partis tout en demeurant l’apanage des élites du parti et du caucus parlementaire dans d’autres cas. Le cadre d’analyse de ce livre permet de mieux saisir non seulement la direction que prennent les partis politiques canadiens quant aux pratiques de sélection ou de renvoi d’un chef, mais aussi la politique canadienne par rapport aux démocraties parlementaires dont les partis ont été comparés à ce qui se passe au Canada.

Triadafilos Triadafilopoulos, Becoming Multicultural: Immigration and the Politics of Membership in Canada and Germany. Vancouver: University of British Columbia Press, 2012.
L’immigration et le multiculturalisme font partie des défis les plus importants auxquels font face la politique et la société canadiennes, mais ce sont là malheureusement des sujets trop peu étudiés par les politologues canadiens. Becoming Multicultural vient admirablement combler cette lacune par ses importantes contributions théoriques, issues d’études comparatives sur la politique et les politiques, qui permettent d'éclaircir pourquoi et comment les politiques en matière d’immigration ont évolué avec le temps et quels sont leurs liens complexes avec le multiculturalisme. Se dotant d’un cadre méthodologique soigneusement structuré, à l’intérieur duquel il compare l’expérience canadienne à l’expérience allemande avec un accent particulier sur l’après-guerre, l’auteur nous propose un récit captivant qui nous éclaire sur comment, du choc des nations, des États, des idées et des gens à travers la mobilité géographique, jaillissent des notions renouvelées quant à la citoyenneté moderne.

Reg Whitaker, Gregory S. Kealey et Andrew Parnaby, Secret Service: Political Policing in Canada from the Fenians to Fortress America. Toronto: University of Toronto Press, 2012
Secret Service est un ouvrage bien conçu et bien rédigé qui traite d’un domaine secret et trop peu étudié, le maintien de l’ordre et les questions politiques au Canada. Cette analyse, fondée sur une documentation exhaustive, présente l’histoire des enquêtes de sécurité autorisées par l’État au sujet des activités et des croyances de résidents canadiens et met en relief la controverse que suscitent nécessairement de telles enquêtes. Étudiant l’histoire depuis la Confédération, les auteurs examinent les problèmes de sécurité d’ordre ethnique, culturel et religieux et démontrent que les inquiétudes suscitées par les idéologies gauchisantes en général et le communisme en particulier furent à l’avant-plan du maintien de l’ordre tout au long du XXe siècle. Après les événements du 11 septembre, cette réflexion sur les tensions entre les enquêtes de police et les questions politiques arrive à point nommé et risque de faire des remous. Tout en reconnaissant que les démocraties libérales ont le droit de se défendre, les auteurs montrent les défis à relever en distinguant le recours justifiable à l’autodéfense des efforts qui sapent les griefs et les dissensions légitimes.


PRIX JILL-VICKERS 2013

Communications retenues en sélection finale

Tracey Raney, Leaving Parliament: Gender and Exit in the Ontario Legislature
Cet article soulève un nouvel ensemble de questions qui méritent d’être investiguées plus avant et pourrait être assimilé à certains des premiers travaux de Jill Vickers qui ont ouvert la voie à la création de ce qui est devenu le domaine de recherche Femmes et politique. L’article de Tracey Raney s’inscrit à merveille dans l’évolution du domaine Genre et politique et peut être facilement compréhensible pour un public non spécialiste. Les taux de départ et les raisons de ces départs semblent dépendre du sexe. Les recherches futures devraient peut-être privilégier une approche qui tient compte des diverses étapes de la vie en vue d’analyser la vie politique dans sa totalité, ce qui permettrait de distinguer plus systématiquement le politicien ou la politicienne de carrière de l’homme ou de la femme en politique de manière fortuitep. Dans le passé, les chefs politiques provenaient surtout du premier groupe, mais cela aussi est en train de changer.

Fiona Robinson, Decolonizing International Political Theory: Emotional Imperialism and the Paradox of Value in Globalized Care.
Cet article touffu démontre les inflexions que la théorie relationnelle féministe peut apporter au sous-domaine de la théorie politique internationale. Se servant de l’exemple de « l’impérialisme émotionnel » pour démontrer l’évolution de la nature des relations néocoloniales au sein de la politique internationale contemporaine dans le cas des aides familiales immigrantes, Fiona Robinson démontre efficacement et repolitise les processus relationnels liant le monde avec toutes ses hiérarchies qui, fondées sur le genre et la race, structurent les relations de pouvoir en utilisant les classes sociales, l’ethnicité et la géopolitique.


Agenda personnel

calendar

Vous n´avez rien dans votre agenda